Les avantages d’être chauffeur de taxi
1 août 2018
Chauffeurs taxis connaissez vous l’application “Paris taxis” ?
13 septembre 2018
Afficher tout

Devenir chauffeur de taxi

Le chauffeur de taxi conduit un véhicule léger, destiné au transport de personnes. Le métier en attire beaucoup, en raison de l’indépendance qu’a le chauffeur lorsqu’il travaille à son compte. Cependant, l’accès au statut d’artisan n’est pas aisé.

Missions du métier : Chauffeur de taxi

Le chauffeur conduit une voiture ou un minivan. Pour des raisons de sécurité, il ne peut conduire plus de dix heures par jour. Il est également limité au transport de neuf personnes par trajet. Pendant son service :
• il reçoit des appels téléphoniques (des clients directement, ou de l’agence pour laquelle il travaille).
• Il se rend au point de rendez-vous donné par un client, ou choisit lui-même un lieu de départ (gare, aéroport…).
• Il assiste le client si nécessaire (il met les bagages dans le coffre, aide une personne âgée à s’installer dans le véhicule).
• Il effectue des courses.
• Pendant le trajet, il adapte son comportement au passager (il discute avec lui ou reste silencieux).
• Il facture la course : il dispose dans son véhicule d’un compteur horo-kilométrique (ou taximètre) et d’un terminal de paiement.
• Il nettoie ou fait nettoyer sa voiture.
• Il est responsable de l’entretien technique de son véhicule.
Enfin, en passant des qualifications professionnelles complémentaires, il est possible de transporter des voyageurs handicapés (on appelle cela le “transport de malades assis et personnes à mobilité réduite”)

Qualités requises pour devenir Chauffeur de taxi

Pour être chauffeur de taxi, il faut bien entendu être détenteur du permis B. La circulation routière dans les grandes villes peut être stressante : le chauffeur de taxi doit rester calme, même lorsqu’il conduit dans des conditions difficiles (embouteillages, clients pressés, saouls ou agressifs…). Il doit avoir le sens du service : de la courtoisie et un maintien soigné sont requis. Il est en outre responsable de la sécurité de ses passagers. Il faut être en bonne condition physique pour pouvoir travailler en horaires décalés (tard le soir ou tôt le matin, travail le week-end et les jours fériés, services de nuit). La plupart des taxis sont aujourd’hui équipés d’un GPS. Cependant, une bonne connaissance de la ville est nécessaire, afin d’éviter des travaux ou pour savoir emprunter un raccourci. Enfin, la maîtrise de l’anglais, même si elle n’est pas indispensable, peut être utile dans ce métier.

Chauffeur de taxi : carrière / possibilité d’évolution

Le métier de chauffeur de taxi peut être exercé selon trois statuts : artisan, salarié ou locataire. Pour devenir artisan, il faut faire une demande d’autorisation de stationnement auprès de la mairie (attention, les délais d’attente sont extrêmement longs, jusqu’à neuf ou dix ans). Il est aussi possible d’acheter sa licence à un autre chauffeur, mais le prix est celui du rachat d’un fonds de commerce (de 30 000 euros dans une petite ville de campagne, à 250 000 euros à Nice). Cependant, dans certaines petites communes en déficit, le maire délivre des licences gratuites.
Le salarié, lui, travaille pour une entreprise : il perçoit donc un salaire fixe, auquel s’ajoutent 30% de sa recette et les pourboires. Il ramène chaque soir le véhicule au garage de la compagnie.
Enfin, il est possible d’exercer la profession comme travailleur indépendant, en louant la licence. Il faut alors s’acquitter, chaque mois, d’un loyer, qui comprend la mise à disposition du véhicule, son entretien, l’assurance et l’autorisation de stationnement. Les prix de cette location varient selon les régions et les formules (3 600 euros à Paris et 2 800 euros à Lyon par exemple).

Devenir Chauffeur de taxi en suivant notre formation

Pour exercer, la carte professionnelle est obligatoire. Pour la passer, il faut être titulaire du permis B depuis au moins 3 ans, posséder un diplôme de secouriste de niveau 1 minimum, avoir un casier judiciaire vierge, ainsi qu’un certificat médical d’aptitude à l’exercice du métier. Vous pouvez présenter la certification en candidat libre, ou suivre une formation payante dans un centre agréé privé. L’épreuve comprend une partie théorique (on vérifiera vos savoirs sur le Code de la route, la sécurité routière, la réglementation propre à la profession, ainsi que votre connaissance géographique du département dans lequel vous passez la certification) et une partie pratique (test de conduite avec un faux client à amener à un point donné et à facturer).

Spécialiste dans la formation Taxi pour vous apporter un service d’exception dans votre domaine, nos conseillers et formateurs sont des agents qualifiés qui connaissent toutes les particularités du métier et de l’activité : ils sauront vous les transmettre ! Votre premier rendez-vous est gratuit afin que nous puissions vous connaitre d’avantage, vous conseiller et établir une stratégie adaptée à votre projet.


Des questions ? Pour tous types de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous ou par téléphone au 01 76 50 04 04


Formulaire de contact :

Votre nom (obligatoire)

Votre prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Un service vous intéresse en particulier ?
Formation en SécuritéFormation TaxiFormation Fibre OptiqueFormation VTCFormation SSIAPCapacité de transportFormation SSTFormation InformatiqueFormation ComptabilitéFormation AnglaisFormation TPMRStage de Récupération de Points

Compléments d'informations

Nos centres sont agréés.

NKA Conseils vous apporte non seulement une formation de qualité pour valider votre examen. Mais NKA Conseils vous accompagne également dans le conseil, la création et le développement commercial de votre société.

Pour accompagner et former le candidat tout au long de sa formation, NKA Conseils fait appel à des formateurs professionnels et expérimentés. Grâce à la qualité de l’enseignement, les chances de développer votre activité sont réelles.

+33 1 76 50 04 04


contact@monsieurcapa.fr

Comments are closed.